Petite Vrillette : comment reconnaître et traiter la vrillette du bois ?

trous vrillette du bois

La vrillette est un petit insecte xylophage qui s’attaque au bois. En effet, cette petite bête creuse des trous dans les structures ou meubles en bois. Il faut y prendre garde, car les dégâts peuvent s’avérer désastreux. Si vous constatez des vrillettes du bois chez vous, il faut s’en débarrasser au plus vite.

Ce nuisible est encore plus redoutable que le termite ou le capricorne des maisons. Aussi bien à l’état de larve qu’à celui adulte, la vrillette du bois s’infiltre dans les structures en bois en y creusant des galeries qui fragilisent considérablement les meubles, les charpentes, les poutres mais aussi le plancher. Si cette bestiole n’est pas éliminée au plus vite, il y a un risque de prolifération au fil du temps et la situation peut vite devenir incontrôlable. Il faut donc impérativement savoir reconnaître et traiter la vrillette du bois.

Si vous apercevez des petits trous dans vos structures en bois, n’attendez pas, exterminez la vrillette aussi vite que possible !

Comment reconnaître la vrillette du bois ?

trous vrillette du bois
Trous dans le bois par vrillette du bois

Il est possible de reconnaître la présence de la vrillette du bois en observant ses meubles ou autres structures en bois. Si vous constatez plein de petits trous réguliers à leur surface, il est fortement probable que votre habitation ait subi une invasion de vrillettes. Vous pouvez vous en assurer en creusant doucement vos meubles : si vous observez de la sciure, cela signifie que des larves de vrillettes se sont nourries !

A savoir que les grosses vrillettes creusent des trous allant entre 3 et 4 cm de diamètre, tandis que les plus petites en creusent d’environ 1 à 2 mm. Armez vous de votre sens de l’observation et agissez rapidement avant que cela ne devienne un vrai danger.

Petite ou grosse vrillette : des dégâts importants

La vrillette, qu’elle soit grosse ou petite, larve ou adulte, est tout autant dangereuse. Avec une durée de vie pouvant aller jusqu’à 10 ans, elle représente un réel danger tout au long de cette durée. Généralement, la vrillette du bois s’attaque dans un premier aux meubles. Mais lorsque la charpente ou les poutres sont elles aussi infestées, il y a un gros risque d’effondrement. Malgré la solidité de n’importe quelle structure en bois, la vrillette parvient à en venir à bout au fil des années. Outre le danger que cela représente pour votre vie, c’est également un danger pour votre porte-monnaie, puisque les réparations liées aux dommages sont très coûteuses.

Comment traiter la vrillette du bois ?

1. Traiter la vrillette naturellement

Si l’infestation de vrillettes du bois n’est pas encore trop conséquente, vous pouvez opter pour des solutions naturelles.

Avant toute application de produit quelconque, veillez à nettoyer les parties infestées, jusqu’à en décaper peinture ou laque. Cette étape de nettoyage est à ne pas négliger pour permettre une bonne pénétration du produit dans le bois.

Voici quelques remèdes naturels pour venir à bout des vrillettes :

  • L’huile essentielle d’eucalyptus : insecticide naturel très efficace pour éliminer la vrillette. Il suffit d’imbiber un chiffon d’huile d’eucalyptus, puis de le frotter contre les supports en bois infestés. Il est possible de procéder par injection : remplissez une seringue d’huile d’eucalyptus et injectez-la dans les trous.
  • La lavande et le vinaigre blanc : mélangez un litre d’eau avec 250ml de vinaigre blanc et 2 cuillères à soupe de fleur de lavande. Laissez reposer la préparation pendant 24h, puis appliquez la sur les parties en bois. L’odeur de la lavande éloigne aussi bien les larves que les adultes.
  • L’huile de lin : sert à combler les trous creusés par les vrillettes. Injectez l’huile dans les trous à l’aide d’une seringue.
  • L’oignon : frottez directement un demi oignon sur les parties en bois trouées, ou appliquez du jus d’oignon sur une brosse que vous frotterez sur votre mobilier. Recouvrez votre mobilier et laissez poser quelques jours.

2.Traiter la vrillette avec des produits chimiques

Si l’infestation est relativement importante, il se peut que les solutions naturelles ne fonctionnent pas. Il va alors falloir songer à la manière forte avec des produits chimiques.

Pour se faire, badigeonnez à l’aide d’un pinceau vos structures en bois avec un insecticide chimique. Vous pouvez également utiliser la méthode d’injection : comme pour l’huile d’eucalyptus et de lin, munissez-vous d’une seringue et injectez le produit dans des trous d’environ 10 mm que vous aurez préalablement percé à l’aide d’une vrille. Rebouchez ensuite les trous avec de la colle à bois.

Si vous n’êtes pas certains d’avoir les bons gestes, ou si l’invasion est vraiment trop importante et que votre charpente est déjà endommagée, faites appel à une entreprise spécialisée. Un professionnel effectuera plusieurs étapes afin que vous puissiez enfin être tranquille : sondage, bûchage, brossage et dépoussiérage. Il peut également recourir à des méthodes comme le traitement par fumigation ou anoxie. Ces procédures sont complétées par l’application d’un insecticide en surface.

Prévenir des risques d’invasion

Évitez tout risque d’invasion de vrillettes, ou même de termites grâce à un traitement préventif. Plusieurs fois dans l’année, badigeonnez le bois avec un insecticide à l’aide d’un pinceau. Par ailleurs, n’hésitez pas à surveiller régulièrement toutes les structures en bois de votre habitation pour agir au plus vite contre les nuisibles et veillez à l’humidité de votre maison, car cela attire les grosses vrillettes !

Laura Poirier

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.