Quelle est la différence entre une VMI et une VMC ?

4 minutes de lecture

Une bonne ventilation de votre maison, surtout dans les pièces humides comme la cuisine ou la salle de bains, vous évite les soucis d’humidité par condensation. Différents systèmes sont proposés pour renouveler l’air, combattre l’humidité et assainir votre cadre de vie.

Parmi eux, la VMI (Ventilation Mécanique par Insufflation) et la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée). Bien que remplissant les mêmes fonctions, ces 2 systèmes ont des fonctionnements différents. Voyons quelle est la différence entre VMI et VMC.

Qu’est-ce qu’une VMI ?

La VMI, ou ventilation mécanique par insufflation, est un mécanisme par lequel l’air extérieur est aspiré puis chauffé à 15 degrés avec une résistance électrique avant d’être diffusé dans votre maison. Ce type de ventilation est réputé pour être très performant.

Dans son principe, la VMI n’aspire pas l’air de la pièce mais y injecte plutôt un air neuf filtré et préchauffé. Cet afflux d’air crée une surpression qui chasse l’air précédemment en circulation dans votre habitat par les bouches d’aération. D’installation assez simple et rapide, ce système est idéal pour rénover efficacement un habitat.

Dans la plupart des cas, la VMI est installée dans les combles pour pouvoir lui adjoindre facilement une entrée d’air sur le toit. Il faut aussi savoir que la VMI consomme pas mal d’énergie et son prix est plus élevé que celui d’une VMC.

Qu’est-ce qu’une VMC ?

La VMC, ou ventilation mécanique contrôlée, aspire l’air vicié de votre habitation vers l’extérieur. Ce qui crée un phénomène de dépression dans votre logement. Ce système demande à être pensé et installé pendant la construction de votre maison parce qu’il demande des travaux importants pour être mis en place.

A lire aussi :   Où acheter son outillage de plomberie à Drancy ?

Une VMC peut être simple flux ou double flux. En simple flux, l’air est juste aspiré vers l’extérieur par un extracteur électrique, ce qui fait que la VMC simple flux consomme peu d’énergie. La dépression créée par l’extraction d’air permet une ventilation par les bouches d’entrée d’air. L’air introduit est à la température extérieure, ce qui peut être source d’inconfort.

Mais grâce à un échangeur, la VMC double flux récupère la chaleur de l’air aspiré du logement pour la transférer à de l’air qu’elle y insuffle. Très en vogue ces dernières années, ce système doit être bien dimensionné pour s’adapter aux exigences de votre habitation. Votre professionnel peut vous installer une VMC double flux pour un budget allant de 4000 à 8000 euros pose comprise.

Quelle est la différence entre une VMI et une VMC ?

Pour faire simple, le fonctionnement d’une VMI est opposé à celui d’une VMC. Le premier insuffle de l’air et le second aspire l’air. Dans les 2 cas, il faut penser à détalonner les portes, c’est-à-dire prévoir un espace de 1 à 2 cm au bas des portes pour permettre une bonne circulation de l’air dans l’ensemble du logement.

Quel que soit le modèle que vous choisirez, il ne faut pas négliger la maintenance. Pour une performance optimale, votre système de ventilation doit être entretenu par un professionnel. Les filtres doivent être régulièrement changés et les différents composants dépoussiérés.

Paul Bernard

Paul Bernard

Journaliste de formation, j'aime partager mes coups de coeur et passions sur des sujets divers et variés. En majorité, j'écris sur la maison et le bricolage, deux hobbys !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.